Le Déjeuner du coroner, ou The Coroner’s Lunch dans sa version originale, est un roman policier de Colin Cotterill, traduit en français par Valérie Malfoy. Le livre conte l’histoire du docteur Siri Paiboun, dans les années 1970. Les communistes ayant pris le pouvoir, une grande partie de la population s’est enfuie mais le docteur Siri étant resté, il est nommé seul coroner du pays bien qu’il n’ait pas d’expérience dans le domaine et qu’il soit âgé de 72 ans. Une série de cadavres va  alors être découverte et Siri se chargera d’enquêter sur ces morts malgré les tentatives pour l’en empêcher.

Autre édition du roman

Ce roman nous plonge vraiment au cœur du Laos, on sent que l’auteur y a passer de nombreuses années et on se sent voyager même sans avoir jamais mis le pied dans le pays. Tout est suffisamment détaillé pour avoir l’impression d’être parmi les personnages sans que cela ne déborde sur le récit. Les personnages ont tous une histoire les rendant attachant, leurs intrigues ne sont cependant pas toutes développées dans le roman mais si votre personnage favori a été délaissé, pas de panique ! En effet, Le Déjeuner du coroner n’est que la première histoire d’une série de romans, tous centrés sur les aventures de Siri Paiboun. Ainsi, si Le Déjeuner du coroner nous invite dans la jeunesse de Siri à Paris, sa suite, La Dent du Bouddha, nous conte l’histoire émouvante de l’infirmière Ddui, tout en suivant l’enquête sur une nouvelle série de meurtres.

Couverture de La Dent du Bouddha

Le “camarade docteur” Siri Paiboun n’est pas sans rappeler le fameux Hercule Poirot d’Agatha Christie : un vieil homme qui résout tous les mystères s’offrant à lui et dont on suit les aventures dans plusieurs romans policiers saupoudrés d’une touche d’humour. Cependant, la comparaison s’arrête là, Siri n’est pas une pâle copie du célèbre détective, c’est un personnage à part entière, avec des réactions pouvant paraître absurde mais qui se montrent très ingénieuses au fil de l’histoire.

Le Déjeuner du coroner est une histoire originale de par son contexte qui la montée du communisme au Laos mêlée au chamanisme. Le roman a été traduit en 2006 et sa suite directe, La Dent du Bouddha, en 2007. Ils sont tous les deux disponibles à l’emprunt à la BULAC, 65 rue des Grands Moulins; 75013 Paris. L’inscription à la bibliothèque est gratuite.

La dernière histoire de Colin Cotterill

Malheureusement, les dix autres aventures de Siri ne sont disponibles qu’en anglais. De plus, une nouvelle histoire sortira le 20 août, de quoi ravir les fans ! Si vous voulez découvrir son histoire, il faudra soit se contenter des deux premières œuvres, soit dépoussiérer son anglais pour replonger dans le Laos communiste. Quelque soit votre choix, vous n’avez aucune raison de ne pas enquêter avec notre cher “camarade docteur” alors, bonne lecture !

Sources : google , wikipedia