Résumé :

Seon-Gyeong, criminologue et professeure à l’université, est sollicitée par un détenu jugé et condamné à mort. Cet homme, un tueur en série qui a assassiné treize femmes, veut lui parler – à elle seule. Seon-Gyeong va devoir faire preuve de la plus grande prudence face à ce tueur hors norme, intelligent et manipulateur.
Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux sa fille née d’un précédent mariage. Une enfant de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects d’ailleurs…

Bonne nuit maman est un thriller de Seo Mi-Ae, publé aux éditions Matin Calme. Le roman se concentre sur trois personnages. Ils semblent, à première vue, appartenir à des mondes complètement différents. Nous avons Seon-Gyeong, fraîchement mariée et qui enseigne à l’université, Byeong-Do en prison pour meurtres et Ha-Young, une petite fille de onze ans. Bonne nuit maman est un roman qui se laisse lire facilement et qui sait comment vous tenir en haleine.

/!\ Spoilers /!\

Personnellement, j’ai beaucoup aimé l’histoire de Byeong-Do, ce qui l’a poussé à devenir qui il est et d’où vient son obsession pour notre héroïne. J’aime le fait que son plus grand secret ne soit jamais révélé à la fin du livre. L’existence d’un fanclub dédié à serial-killer car “il est trop beau pour avoir commis ces crimes” nous plonge au cœur-même d’un vrai problème. Celui de la superficialité de la société non seulement coréenne mais aussi celles des autres pays.

Voir la petite fille agir aussi cruellement était aussi très intéressant. En effet, il est peu commun de voir des enfants si jeunes commettre des actes aussi affreux. L’histoire de Seon-Gyeong était un peu moins palpitante. N’étant pas une tueuse comme les autres personnages, sa vie est plus banale ce que j’apprécie également. Tout le monde ne doit pas forcément avoir une vie incroyable, la majorité des gens ont une vie normale comme l’héroïne.

/!\ Fin spoilers /!\

Je n’ai jamais lu un roman aussi vite, on veut absolument savoir la vérité et on ne va pas se coucher avant d’avoir lu la dernière page. Si vous n’en avez pas eu assez, sachez que Bonne nuit maman n’est que la première partie d’une trilogie à venir. Si vous avez lu ce Silence des agneaux coréen, qu’en avez-vous pensé ?

Page Babelio