Episode 4/ Mille et un pas.

Salut toi qui es en train de me lire,


La traversée du Cambodge de Papa et sa famille dura des heures. Ces heures se transformèrent en jours, puis en semaines, pour enfin atteindre pratiquement deux mois de marche en direction du Vietnam, plus précisément, à Bac Liu. Ville natale de Grand-mère, son unique frère ainsi que ses six enfants (trois filles, trois garçons) s’y trouvaient.

Afin d’économiser les vivres, ils mangeaient chaque jour un soupçon de potages de riz, la plupart du temps sans viande, sans légume. Il arrivait quelques fois que ce repas peu nutritif soit accompagné de petits poissons. Papa et sa petite sœur, se rappellent avoir bricolé un « filet de pêche » en feuilles de bambou qu’ils avaient soigneusement ramassées dans la forêt. Ils étaient vraiment fiers d’avoir pu contribuer, à leur manière, à la survie de leur grande famille.

Papa se rappelle qu’un jour, lui et Tonton 7 voulurent pêcher de plus gros poissons à l’aide d’un tee-shirt en maille. Ils avancèrent dans le lac sans se rendre compte que l’eau montait rapidement au niveau de leur cou. Pris de panique, Papa s’agita dans tous les sens, jusqu’à arriver sur la terre ferme. Grâce à cette affolante expérience, il comprit depuis ce jour-là qu’il pouvait flotter, et par conséquent nager !

Papa me raconta également que durant cet interminable et éreintant voyage, sa famille et lui étaient affamés un peu plus chaque jour. Ils purent manger convenablement une seule et unique fois. C’était lorsque, Papa et un de ses grands frères trouvèrent un chien errant dans la forêt. A ce moment-là, ils ne pensèrent qu’à la survie de leur maman, de leurs frères, sœurs, neveux et nièces. Papa décida d’amadouer le chien d’environ 30 kg et tint ensuite sa tête pendant que son frère s’empressa de l’égorger d’un coup de couteau. Les deux frères, émus par cet acte désespéré, allèrent cuire l’animal afin de le partager avec les autres membres de la famille.

De temps à autre, Papa et sa famille arrivaient à négocier avec des campagnards qu’ils croisaient sur leur route, quelques poignées de riz et vêtements en échange de bijoux de famille. Un matin, Tata voulut marchander discrètement des piments (en Asie, ce condiment est réputé pour renforcer le système immunitaire) contre du riz. Seulement, la négociation dura tellement longtemps entre Tata et l’autre dame, qu’elles finirent par se faire repérer et attraper par les Khmers rouges.

Les Khmers rouges capturèrent dix autres Cambodgiens. Ces derniers, ainsi que Tata, étaient emprisonnés dans un habitat rural khmer. Selon les souvenirs de Tata, elle se trouvait à environ trente minutes de là où était notre famille. Lorsque Grand-mère et Tonton 5 apprirent la terrible nouvelle, ils partirent à sa recherche qui dura pour eux, une éternité. Ils finirent par la trouver mais furent témoins d’une scène effroyable…

Je te raconterai la suite au prochain épisode.

Prends soin de toi !