Episode 5/ Roulette russe

Salut toi qui es en train de me lire.

Un matin, avant que les premières lueurs du soleil n’apparaissent, Tata partit à la recherche de piments à troquer contre du riz pour estomper la faim qui rongeait chaque membre de la famille. Après cinq longues heures de fouille, elle réussit à cueillir l’équivalent d’un petit bol.

Parvenant à retourner sur ses pas, Tata alla directement à la rencontre de cette dame qui avait encore une petite réserve de riz. Tata espérait pouvoir en obtenir deux bols en échange de son bol de piments. Par ces temps extrêmement difficiles, chaque gramme de nourriture comptait pour nourrir la grande fratrie. Toutes deux restèrent campées sur leur position et ce, pendant des dizaines de minutes, jusqu’à en oublier les patrouilles khmères, mettant ainsi leur vie en péril.

Le moment tant redouté arriva. Les Khmers rouges enragés, les surprirent et les amenèrent dans un endroit inconnu, à environ trente minutes de marche. Tata se souvient avoir été emprisonnée avec d’autres cambodgiens dans une maison sans murs, composée de poutres en bois, avec un étage et un toit. Les douze individus dont Tata, étaient assis, immobiles, toute la journée sous un soleil brûlant (avoisinant les 36°), sans eau, sans nourriture.

Ereintée, affamée et assoiffée, elle peinait à penser au sort qui l’attendait ainsi qu’à sa famille qui s’inquiétait pour elle. Tata désirait s’échapper mais à force d’hésiter, de cogiter et d’observer ce qu’il y avait autour d’elle, elle se rendit compte qu’un Khmer rouge était à l’étage en train de les épier. S’enfuir ou rester ? Elle préféra finalement croupir sur place. Elle avait plus de chance de rester en vie quelques minutes, quelques heures voire quelques jours de plus.

Entre temps, Grand-mère et Tonton 5 qui apprirent la nouvelle par un témoin de la scène, se mirent hâtivement à sa recherche avec inquiétude. A la tombée de la nuit, Tata ainsi que les autres cambodgiens reçurent l’ordre de se diriger vers le jardin. Anxieux, ils s’exécutèrent sans broncher. A ce moment-là, Tata vit sa maman et son grand frère cachés de l’autre côté de l’enclos. Ces derniers purent apercevoir tout ce qu’il se passa.

Tata se souvient d’avoir mis les mains derrière la tête, exactement comme dans les films qu’elle voyait à la télé, et où cela se finissait toujours mal. Le Khmer rouge qui se tenait devant elle, rechargea son arme avec tranquillité. Tata se retrouva donc en première ligne, et comprit à ce moment-là que sa vie était finie. Elle pensa à tous ses frères, sa petite sœur, ses neveux, ses nièces, ainsi qu’à sa maman et son frère qui étaient sur le point de la voir mourir.

Les secondes qui suivirent semblèrent les plus longues de sa vie. Le jeune bourreau qui venait de finir de charger son arme, fit quelques pas, pour finalement se diriger vers la dernière personne. Il leva son bras, pointa son arme sur sa tempe, et l’abattit de sang-froid. Tata sursauta, son cœur se mit à battre rapidement.

Je te laisse imaginer ce que pouvait ressentir Grand-mère et Tonton 5, terrifiés et impuissants face à cet assassinat qui se déroulait juste devant leurs yeux, et qui allait bientôt toucher leur fille, leur petite sœur. Le Khmer rouge continua le massacre. Tata entendit le son des balles de plus en plus puissant, ainsi que les corps qui tombaient un à un, de plus en plus fort. Ce fut ainsi jusqu’à la neuvième personne… Sentant que son tour approchait, Tata se résigna, paralysée, pétrifiée et accablée à la fois. Ironie du sort, sa vie allait s’achever tristement et terriblement à cause d’un troc qui était destiné à sa survie.

Par miracle… le Khmer rouge n’eut plus de munition à la dixième personne. Lui et ses camarades, décidèrent d’emmener Tata et les deux autres personnes (dont l’une était la négociatrice) à l’avant de la maison pour les fouetter (à l’aide de branches de bananiers) avec rogne et acharnement. Ayant du mal à reprendre ses esprits, et encore sous le choc, elle ne réalisa pas la chance qu’elle venait d’avoir. Elle encaissa chaque coup de fouet en silence, jusqu’à être libérée définitivement.

La suite au prochain épisode…

Prends soin de toi !